dimanche 13 mars 2011

1 an, ça se fête!!

   Allez, chantons tous en choeur "Bonne fête", pour mon blog. Hé oui, ça fait déjà 1 an que j'y écris, au rythme approximatif prévu d'une fois par semaine. Pas mal non? 1 an à exprimer les aléas d'un papa qui se sent nono, mais qu'au final ne l'est pas tant. Non?
   Ah oui, j'oubliais presque que par le fait même, Elliott aussi a passé la première année! BONNE FÊTE FISTON!

   Je considère que c'est alors un temps parfait pour afficher les nouveautés de mon bébé-gadget!!

--------------

Développement langagier

   Le "maman" n'est pas tout à fait acquis, nous considérons encore ses mots comme un bel hasard. Tout comme lorsqu'il répète incessamment "Attends, attends, attends" ou des "encore, core, encore..". Ce n'est que la genèse de dialogues à venir. Je sens qu'il sera aussi patient (ou lent) que je l'ai été, en attendant l'adolescence pour s'énoncer autrement qu'en pleurant.
  D'ailleurs, je crains qu'il ne saute par-dessus le "papa". Je crois bien qu'il fera exprès de m'interpeller par mon prénom, tout comme je le souhaitais AVANT qu'il naisse.

Développement moteur

  IL MARCHE... ou presque... enfin... bientôt... pratiquement. En réalité, je ne sais trop à quel moment nous pouvons affirmer qu'il a réussi l'étape des premiers pas. Quand est-ce que les premiers pas ne le deviennent plus!? Lorsqu'il en fait 2, 3 ou 4?
  Pour être honnête, il me déçoit un peu. Alors que je le voyais devenir le maître du pas à 8 mois, il a stagné si longtemps qu'il ne sera même plus dans le Top 3 de son entourage à avoir marché à 1 an (aaah, douce compétition quand tu me tiens!). Il devient alors purement dans l'humble moyenne des enfants. Pffff. 

   Il fait bien quelques pas, mais tout comme longtemps fut le stade quatres pattes, on ne le sent pas des plus motivés à assimiler une nouvelle méthode de déplacement. Rester figé, debout, bien droit, là il n'y a aucun problème, mais de là à prendre le risque de tomber d'aussi haut.... wôôôôô les moteurs! Quoique grimper les escaliers fut son plus grand plaisir lors de sa fête, sans se soucier de plonger tête première pour le retour.
  N'ayez crainte, j'ai bien joué mon rôle en ne le laissant virevolter que de quelques marches afin qu'il comprenne la dangerosité de ses actions.


video




  De plus, il apprécie grandement son trotteur, sa béquille parfaite, et en mode voiturette, il réussit avec succès le mode... reculons!

Développement cognitif

  Grand charmeur, il sait ce qui lui fera gagner le coeur des jeunes femmes dans quelques années: son déhanchement suave. Depuis qu'il a découvert les plaisirs de se dégourdir sous les rythmes envoûtants de la musique, toutes les circonstances sont devenues adéquates pour se pratiquer.

  Hier soir, je visionnais avec lui une comédie sur ma télévision. Soudainement, lorsqu'une nouvelle scène commença, les larmes coulèrent brièvement. Puis, le même manège se répéta 3 fois en peu de temps. Marie découvrit la source de sa peine: lorsqu'une chanson démarrait entre 2 scènes, il commençait à danser, mais aussitôt terminée, ça le peinait qu'on mette fin à son plaisir auditif!

  Par pitié, et par plaisir, j'arrêtai alors le film pour allumer le système de son. Elliott s'empressa de le rejoindre pour mieux y pianoter et le reconfigurer à sa guise. Son loisir préféré. C'est aussi son "spot" favori pour danser... il peut ainsi s'accrocher au meuble pour mieux exécuter ses meilleurs mouvements.
  
video


   Une petite bouille adorable.



Développement digestif (bon, son alimentation)

  1 an, un âge merveilleux, surtout puisque nous avons commencé tôt son apprentissage. Pourquoi? 
   Fini le temps où nous traînions sa propre boîte à lunch garnie. 
   Adios la préparation des purées. 
   Au revoir l'inquiétude de la quantité d'onces de lait maternel qu'il peinait à boire au biberon.
   Disparu le stress d'incorporer un nouvel aliment, au mauvais moment, de peur de devenir celui qui créerait une allergie...


  ...ou presque. Le dada de son papa, les fruits de mers, restent à proscrire. Tout comme les noix. Alors, avis à tous, ne tentez même pas de lui offrir une amande. J'ai posé la question, et ça demeure dans la FAMILLE des noix. Quoi? Oui, j'ai cru que seulement les noix était à éviter; les amandes, les noisettes, les arachides et les pistaches ont le malheur d'être des cousins allergènes. Attention, lorsqu'on s'y attarde (voir le site du gouvernement: les allergies aux noix), c'est un sujet à devenir facilement paranoïaque!! 

  Ceci dit, Garfield..... oups, Elliott (il ingurgite une lasage en temps records), détient l'appétit d'un enfant de 4 ans. Et affiche une volonté d'autonomie marquante: il nous impossible de simplement le faire manger à la cuillère, il voudra nécessairement mettre la main à la pâte, littéralement. Sinon, nous devons lui laisser une fourchette qui manipulera comme un adulte pendant que nous pouvons lui enfoncer sa ration.


-----------

   Voilà, sa progression s'est si vite passée que je peine à croire qu'il était simplement une petite larve qui pleurait, buvait et dormait il y a quelques mois déjà. Je me suis plu à découvrir la paternité avec ce petit bébé. C'est devenu mon petit homme, un lourdeau garçon qui, enfin, est devenu un enfant.


  Et là, commence la merveilleuse découverte de l'enfance. Et ça, c'est tout autre chose (aaaaaaaaah l'aaaaaide)...

...à suivre
   



Matt

Aucun commentaire:

Publier un commentaire