mercredi 3 mars 2010

Une semaine n'est pas coutume

   Je l'avoue, je suis un naïf né.
   En fait, je demeure souvent sur mes gardes, mais parfois, je me sens hyper-positif et confiant alors là, je deviens dans ma phase naïve. Vous connaissez tous une personne qui, à la fin d'une saison de hockey, plus que 10 matchs à jouer avant les séries, croit toujours que le Canadien pourrait les gagner tous d'affilée pour aller au série.... cette personne, c'est moi. Oui, naïf, je l'ai dit.

  Je vous ramène alors à la première semaine de vie passée d'Elliott. Le petit homme démontrait bien, parfaitement, qu'il était le fils à son père: un être tranquille, dormeur, pas téteux, mangeant tranquillement à son rythme et surtout pas du genre à uriner à côté du bol. Étant un novice du changement de couche, je m'étonnais d'être aussi "rapide" (je n'ai pas les capacités encore d'une éducatrice, mais j'y parviendrai, croyez-moi!). Bébé Elliott ne m'a pas encore fait le classique, l'inévitable, celui que tout nouveau père craint.... le coup du pompier. La jolie fontaine. Pour être honnête, après 7 jours parfaits, je commencais presque à croire qu'il ne me le ferait jamais, maintenant, je sais qu'il me le fera lorsque je m'y attendrai le moins!

  Bébé Elliott à 1 semaine, déjà vieux nouveau-né à mes yeux. Je lui susurre à l'oreille mes conseils afin qu'il devienne propre bientôt (quoi? on peut bien rêver un peu!). Il se plaint un peu que je le malmène de gauche à droite pour retirer sa couche sale, mais bon, qui ne crierais pas si on le prendrais par les 2 pieds pour le soulever, cul par-dessus tête, pour enlever sa culotte!? Donc, le temps que je me retourne pour récupérer une nouvelle couche, je l'attends pleurer plus intensément, je l'aperçois alors s'uriner, de façon flasque, sur la bedaine. Ohhhhh, pauv' bébé! Normal, je vous l'accorde, c'est pourquoi je ne suis pas plus surpris. Mais, lorsque je tourne pour prendre une débarbouillette, je l'entends hurler, s'égosiller!

  Il est insulté, frustré... il se pisse carrément au visage et dans la bouche.
  Ah shit!

  Entre deux hurlements, il recrache un peu de son urine. Celle-là, je l'avais pas vu venir.

  Honnêtement, je me suis dit que peut-être, si il est un peu évolutif, il aura appris de cette malheureuse expérience. Bon, disons, que même au bout de 4 fois en 5 jours, il n'a pas encore tout à fait retenu la technique de la retenue! De plus, il a même empiré sa situation ce matin en créant l'effet CANON: en s'époumonant pendant que je le nettoie de son urine, il expulse ce qui lui restait dans les intestins sur mon autre main.... de toute beauté! Je sais, je sais, j'en ai encore pendant environ 4-5 ans à vivre ce genre de situation!

  Bon, suffit pour les histoires scatologiques. Je voulais discuter aussi de sa merveilleuse habitude à somnoler. Ce n'est pas toujours évident pour réussir à le faire boire. Il faut user de toutes les manières pour le réveiller, quitte à le choquer (lui pisser au visage n'est pas encore au planning). La meilleure méthode jusqu'ici c'est de lui pincer le nez pour l'obliger à respirer par la bouche. Ne vous en faites pas, on n'a pas encore essayé ça! Le fait est que l'on doit le réveiller aux 3 heures pour lui remplir la panse, parce que lui, ne semblait pas y penser, ni même la nuit, à notre plus grand bonheur. Alors, me voilà qui me disait "C'est ÇA la difficulté des boires du bébé?? Pffff... facile! S'il a cet horaire là dès sa naissance, nous pourrons donc dormir facilement entre ça!!".

  Naïf, je l'ai dit.

  Évidemment, il a décidé de demandé le sein pas pendant la journée, mais bien entendu, la nuit. De plus, il a commencé à quémander mon torse pour mieux dormir! Je ne m'en plaindrai pas trop puisque j'adore le voir faire la grenouille sur moi, mais bon, je doute que chaque nuit, des mois durant, j'en serai aussi béat devant toute cette attention.

  Pour fêter alors ces premiers vrais manque de sommeil, pourquoi pas commencer à sortir un peu? Visiter la visite! Ça change les idées, surtout quand il a un autre tata qui décide de cogner mon pare-chocs avant en reculant. Je ne sais ce que le monde a contre mes pares-chocs, lorsque je suis arrêté, mais 3 fois en un peu plus d'un an, de pire en pire. J'anticipe maintenant le prochain moment!!

  J'hésite presque à ajouter un carton "Bébé-à-Bord" à l'arrière. Et pourquoi pas à l'avant... et sur les côtés. Peut-être que l'individu comprendra davantage que je sorte encore plus en tab*!%\& même s'il ne fait que craquer légèrement mon auto! Je suis devenu alors officiellement un papa protecteur.


Matthieu
xx

1 commentaire:

  1. Ta coordonnatrice préférée7 mars 2010 à 10 h 32

    Cher Matthieu!

    Que ça me fait du bien cette histoire! Je t'entends presque me la raconter! J'ai bien ri en tout cas en t'imaginant les mains pleines...

    Profites de chaque moment, même des fontaines!

    À bientôt!

    RépondreSupprimer