mardi 20 juillet 2010

Ah le beau bébé!




Bien que je crois que ce soit le plus beau bébé du monde, je ne désire pas faire la louange de la beauté de mon poupon aujourd'hui.
Je dois parler des "touches-à-tout". Vous êtes peut-être l'un (ou l'une) d'entre eux.

Ma blonde m'avait déjà averti de ces êtres, isolés ou en groupe, qui sont généralement existants dans les lieux publics. Je n'avais pas eu encore la "chance" de rencontrer un bon spécimen puisque je ne fréquente pas aussi souvent les magasins et supermarchés.

Hier soir, une "touche-à-tout" nous a trouvé. Dans l'allée des friandises.... oui, bon, on y a bien droit en vacances!!??

Comme la majorité des gens, elle fige devant la bouille de notre garçon, nous en sommes habitués maintenant. Elle lui sourit et lui en retour, lui fait du charme.

La touche-à-tout: 1ère étape
L'hypersociabilité


---
    La suite du texte disponible dans le roman "Pères poules et prodigieux enfants, pas vraiment!", disponible aux éditions Stanké


5 commentaires:

  1. Ah ah !
    T'as bien raison Matthieu !
    Bas les pattes, il est à vous !!!
    Lucile

    RépondreSupprimer
  2. La prochaine fois, demande à la femme si elle aimerait ça elle se faire tripotter le visage par un inconnu.
    Pat

    RépondreSupprimer
  3. On a emmené notre fille de 3 mois dans la maison de retraite de son arrière-grand-mère... Tous les vieux l'ont tripotée, et elle souriait (pendant que nous, pauvres parents, fulminions!)
    Pas touche à nos bébés ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que les parents sont tous muets devant eux alors que nous pourions très bien leur faire remarquer que c'est agacant!
    .... mais, je pense que j'aurais pas le goût de voir à chaque fois leurs yeux attristés de ne pas le manipuler!

    M

    RépondreSupprimer
  5. J'avoue que je n'ai jamais discuté avec autant de vieux que depuis la naissance de ma fille...
    Et puis quelle drôle de manie de s'arrêter comme ça dans la rue ou n'importe-où pour tripoter du bébé! De quel droit, les gens? Est-ce que je vais palper vos petites-amies, moi?
    Non, mais.

    RépondreSupprimer